Ellen Mouton TV

Newsletter mensuelleLes pratiques spirituelles, peuvent-elles vraiment nous guérir ?

Les pratiques spirituelles, peuvent-elles vraiment nous guérir ?

Aujourd’hui, j’aimerais parler des pratiques spirituelles et de développement personnel que nous faisons parfois, comme la méditation, le yoga, la lecture de livres de spiritualité, la participation à des retraites, etc.
Pourquoi ?

Simplement parce que beaucoup de gens n’avancent pas et se posent des questions.
Aujourd’hui nous ouvrons le dialogue afin de mieux comprendre ce qu’il se passe en dessous de ces pratiques, ce que nous attendons d’elles et ce que nous devrions plutôt comprendre et faire pour avancer.
Les pratiques spirituelles sont des outils.
Elles nous permettent de focaliser notre attention sur le travail de transformation que nous recherchons. Cela signifie qu’elles ne peuvent pas faire le travail à notre place.

En d’autres mots, pratiquer la méditation par exemple nous aide à mieux comprendre notre nature et celle de nos pensées volatiles et insidieuses, mais elle ne peut faire le travail d’action pour nous.
Lorsque nous devenons sensibles à un enseignement, il ne suffit pas de le savoir. Faut-il encore le mettre en pratique pour l’intégrer.

Mais aller au Yoga 2 fois par semaine entre 2 et 4 ne suffit pas. Il faut devenir et incarner ce que l’on a appris dans son quotidien et jusqu’à la fin de notre vie. Sinon…. Le naturel revient au galop.

De quel « naturel » parlons- nous ??

La tendance robotique de notre cerveau qui lui est utile certes, mais très limité. Notre cerveau est une super machine à enregistrer. Toutes nos expériences, bonnes ou traumatisantes, tout ce qu’on nous dit depuis que nous sommes nés, même les choses ridicules, méchantes et, voire dangereuses.

Tout est enfoui de manière naturelle dans notre subconscient : les souvenirs et inconscient de tous nos programmes : peur, manque de confiance colère etc…

Ces programmes qui se jouent alors dans notre vie et l’influence sans que nous le sachions, nous conduisent malgré nous vers une vie que nous n’avons pas choisie consciemment.

Comment ?
Notre état normal ou naturel est d’avoir un esprit singe ou volatile. D’être négatifs, de dire non avant de réfléchir, de réagir toute la journée aux mêmes programmes qui se jouent en arrière-plan sans que nous soyons conscient de cela.

Le libre arbitre n’est pas possible lorsque nous ne sommes pas conscients de ce qui nous fait aller dans telle ou telle direction.

Nous avons l’impression que nous décidons, mais cela n’est pas le cas.

Certaines pratiques visent à se souvenir de ces choses enfuies, mais cela n’a aucun intérêt à part faire resurgir de la souffrance.

Analyser son passé et celui de ses ancêtres peut faire jaillir des découvertes difficiles alors à quoi bon ?

Sommes-nous prêts pour cela ?

Nous avons tellement de programmes enfouis dans nos cellules dont nous ne nous souvenons pas, qu’en plus de la connaissance de ceux-ci ainsi que la certitude que nous devons changer quelque chose dans nos vies et essayer de trouver exactement “ ce qui ne va pas chez nous”,

il faut s’entraîner chaque jour de sa vie à diminuer l’influence de ces programmes.

Au fait, tout va bien chez vous. Nous avons tous des soucis et des challenges, mais tout est ok avec nous tous.
Le yoga, les livres, les retraites ou même ce que je dis, aident à la prise de conscience, mais ce sont des outils qui ne peuvent remplacer l’action.
Notre vie doit devenir une pratique spirituelle.

Oui méditer oui faire du yoga oui aller en conférence et retraite, car cela appuie notre quête, mais non cela n’est pas une pilule magique si le reste du temps nous vivons de la même manière, faisons les mêmes erreurs réagissons de la même sorte avec ceux qui nous entourent.
Non plus cela sera utile de s’enfermer dans une grotte pour éviter les gens et le monde tout simplement parce que lorsque vous en ressortez le monde est toujours là vous n’aurez pas appris à ne pas réagir en face de tout et tous ceux qui provoquent vos réactions émotionnelles comme la colère l’impatience, la jalousie, la haine, etc.

Le monde les gens les situations vous ne pourrez jamais les changer un par un, vous mourrez d’épuisement avant !
La société a créé ces identités qui nous collent à la peau.
Seul vous pouvez changer en modifiant jour après jour votre perception de votre réalité.

Si quelqu’un vous fâche, à tort ou à raison, à vos yeux, vous avez deux choix :
Réagir comme d’habitude avec colère.
Ou bien ne pas réagir et rester en paix et serein.
Après tout, c’est son problème s’il ne vous apprécie pas.
L’ego n’accepte pas La conscience, elle n’a pas d’ego.
Vivre en pleine conscience ou dans l’ego est le choix de chaque minute de votre vie.

Une pratique spirituelle ne vous fera pas faire le travail, que vous heurter, avec bonne volonté, à la vie et aux autres, pour votre bien et le bien de tous, ferait.
Car notre mauvaise humeur et conduite ont un impact négatif sur les autres qui à leur tour ont un impact négatif sur ceux qui les entours et ainsi de suite.
Il n’y a pas de pilule ou de pratique miracle.

Seul la maîtrise de notre égo et la volonté de se changer nous même en nous exerçant à ne pas réagir à tout ce à quoi nous réagissons jusqu’à présent, nous fera évoluer et nous guérira de l’emprise qu’à notre ego dans notre vie et qui nous empêche d’être calme stable et heureux.
Je vous propose donc de transformer votre vie en une pratique spirituelle et ce 24 h sur 24 pour pouvoir évoluer enfin.
En attendant, continuez vos pratiques de méditations yoga et autres, mais souvenez-vous qu’en dehors de celles-ci, VOUS devez faire le vrai travail de transformation.

En commençant aujourd’hui par poser l’intention suivante :

Mantra:
Je ne me définis pas à travers les identités créées par la société.
À répéter silencieusement tout au long de la journée.

Namaste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to top

Avec plus d’un million d’écoutes sur InsightTimer et plus de 4,5 millions de vues sur YouTube, Ellen révèle vos émotions pour vous soutenir dans votre parcours vers la guérison et l’éveil spirituel.